Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 03:36

 Mon marie ne prie pas, comment faire?

Réponse:
Al-hamdou lilleh wassalatou wassalamou 'ala rassoul elleh

Le prophète salla Allahou alaihi wa sallam a dit:

- "Le contrat entre nous et eux est la prière, celui qui la délaisse est mécréant" (rapporté par Ahmad, Abou Daoud, annasaî, attermidhi, Ibnou Maja, ibnou habban, Al-hakim)

- "Entre l'homme et la mécréance, il y a le délaissement de la prière" (rapporté par Muslim)

Les savants sont unanimes sur le fait que celui qui prie et arrête puis reprend reste musulman mais désobéissant. Quand à celui qui ne prie pas du tout et délaisse complètement la prière il est mécréant et il est interdit à une femme musulmane pratiquante de se marier avec lui ou de rester mariée avec lui, car Allah dit:

فَإِن عَلِمتُموهُنَّ مُؤمِنٰتٍ فَلا تَرجِعوهُنَّ إِلَى الكُفّارِ ۖ لا هُنَّ حِلٌّ لَهُم وَلا هُم يَحِلّونَ لَهُنَّ
60.10. Si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles.

De plus cet homme, de part son comportement ne peut pas être un bon exemple pour ses enfants. Maintenant, si vous pouvez vous passez de lui financièrement, vous devez lui donner une dernière chance mais ne plus le laisser vous toucher tout en lui expliquant pourquoi. Conseillez-le encore une fois en lui exposant les dalils que nous allons présenter ci-dessous et faites des dou'a sincères au Tout Miséricordieux en sa faveur. Il vous écoute et exauce les dou'as, demandez Lui en disant ce dou'a que nous lui faisons à cette occasion:

"Allhoumma salli wa sallim 'ala saïdina Mouhammed wa 'la alihi wa sahbih.
allahoumma enta Allahou alladhi la ileha illa enta, al-ahadou assamad, la charika lak, laka almoulkou wa laka al-hamdou, biyadika al-khayr, nasâlouka an tahdya hedha azzawj wa azwaja al-mouslimine lima touhibbou wa tardha, innaka 'ala koulli chain qadir, ya hannènou ya mannène, ya rahimou ya rahmène, ya arhama arrahimine, ya rabba al'alamine, wa salli allhoumma wa sallim 'ala saïdina Mouhammed wa 'la alihi wa sahbihi ajma'ine"

Puis, au cas où il continue comme avant, avertissez-le en lui disant que s'il ne se repent pas et ne se met pas à la prière, vous ne pouvez pas rester avec lui car cela vous est illicite, mais n'arrêtez pas vos dou'a. Allah est capable de tout.
S'il continue, quittez-le sans divorce. S'il regrette, se repent, prie et souhaite revenir, revenez, sinon, c'est un bien de quitter une personne qui a ce type d'agissements, et sachez que vous n'avez pas besoin de demander le divorce (le mariage n'est plus valide si le conjoint refuse sans retour l'existence de Dieu ou la pratique de la prière). Dans votre cas, les savants conseillent à la femme ou à l'homme qui quitte son conjoint suite à une cause similaire d'essayer de garder seul les enfants (s'il y en a) car l'autre conjoint risque de les influencer par sa mauvaise conduite.
Le seul cas où il est permis à une femme de rester c'est quand elle ne peut pas s'assumer financièrement ainsi que les enfants qui sont à sa charge. Elle est donc contrainte de rester avec lui (cas de nécessitée), elle est excusée, mais elle ne doit pas le laisser la toucher. S'il la répudie, il assumera les charges (pension alimentaire, etc.).

Quelques points à éclaircir par rapport à cette question:

Certains disent que celui qui délaisse la prière juste par paresse n'est pas mécréant, et qu'il n'est mécréant que s'il la considère comme n'étant pas obligatoire ou qu'il la renie. Les savants disent que cet avis n'est pas logique, car celui qui renie la prière ou renie son obligation, nie le message du prophète (coran et hadiths) et les principes de la religion et qu'il n'y a que les mécréants qui font ça, et ce n'est pas à ces gens que le prophète salla Allahou alaihi wa sallam s'est adressé par les hadiths qui qualifient celui qui ne prie pas de mécréant, car leur mécréance était une évidence. Le prophète salla Allahou alaihi wa sallam s'adressait donc aux musulmans qui délaissaient la prière par paresse et qui croyaient qu'ils étaient toujours musulmans. Il leur disait ainsi: Attention! ne croyez pas ça, si vous délaissez la prière, il n'y aura aucune différence entre vous et les mécréants.

Ce qui vient confirmer cette thèse est cette parole du compagnon Abdallah ibn Chafiq qui a dit:

كان أصحاب النبي صلى الله عليه وسلم لا يرون شيئا من الأعمال تركه كفر إلا الصلاة

"Les compagnons du prophète salla Allahou alaihi wa sallam considéraient que la prière était la seule chose dont le délaissement causait la mécréance". (rapporté par ishaq ibn rahawayh).

Cela ne veut pas dire que l'on peut se contenter de la prière et délaisser le reste mais le prophète salla Allahou alaihi wa sallam a insisté sur la prière parce qu'il savait qu'une grande partie de la communauté délaisserait ce devoir, cela à cause de son accomplissement spécifique et du fait qu'elle nécessite un effort particulier qui se répète souvent: ablutions (petites et grandes), mouvements qui se répètent tous les jours et plusieurs fois par jours, la propreté, l'accomplissement à des heures fixes etc., mais aussi car la prière est un contact direct entre le serviteur et Allah, où le prieur s'adresse à Dieu, lui parle, s'incline, se prosterne, fait des invocations, tasbih, takbir (allhou akbar), etc et que ceux qui font des "choses illicites" à côté ont du mal à envisager facilement sa pratique qui les met face à face avec Le tout Puissant et avec l'incompatibilité de leurs agissement avec ce que Dieu attend d'eux. C'est pour cela que la plupart de ceux qui délaissent la prière attendent d'arrêter leurs péchés pour commencer la prière, mais est-ce que Allah va les attendre, personne sur terre ne peut le savoir, à part LUI. Aucune personne n'a la garantie qu'Allah ne reprendra pas son âme avant son repentir. C'est pour cela que nous leurs conseillons de prier et d'essayer de délaisser leurs péchés. La prière sert sobhan Allah de "gomme" pour effacer les péchés et d'aimant" qui nous tire vers le bien en nous éloignant du mal. C'est Allah qui le dit:

وَاستَعينوا بِالصَّبرِ وَالصَّلوٰةِ ۚ وَإِنَّها لَكَبيرَةٌ إِلّا عَلَى الخٰشِعينَ ﴿٤٥﴾ الَّذينَ يَظُنّونَ أَنَّهُم مُلٰقوا رَبِّهِم وَأَنَّهُم إِلَيهِ رٰجِعونَ
2.45/46. Et cherchez secours dans l'endurance et la Salat: certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles, (46) qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul.

Nous aimerions ouvrir une parenthèse au sujet des personnes qui jeûnent le mois de ramadan mais qui ne prient pas, ce qui est le cas de beaucoup de gens. Qu'est ce que cela signifie? Pourquoi une personne jeûne-t-elle mais ne prie pas?
Parce que d'abord le jeûne de ramadan est devenu malheureusement une tradition dans beaucoup de familles arabes dont une bonne partie profite de ce mois pour se réunir, pour bien manger chaque soir et même pour faire la fête (soirées de chicha accompagnées souvent de musique et dance)!, mais également parce que certains s'y trouvent obligés; tout le monde jeûne (ou la plupart des arabes dans les pays non musulmans) autour d'eux, la famille jeûne, parfois les parents l'exigent de leurs enfants, il n' y a pas de repas prêts dans la journée, et "c'est la honte" de manger pendant que tout le monde jeûne, même les mécréants savent que c'est ramadan et que "en tant qu'arabe", l'individu "doit défendre son identité", donc il jeûne. Où est ALLAH dans tout cela? Beaucoup malheureusement jeûnent pour d'autres considérations en dehors d'Allah, comme pour atténuer ce sentiment de culpabilité qui vient du délaissement de la prière. Parce que le jeûne est un acte qui ne nous met pas en contact direct avec Allah comme le fait la prière.

Quand à ceux qui pensent qu'Allah peut agréer le jeûne même s'ils ne prient pas, nous disons que c'est vrai que la miséricorde d'Allah est grande mais regardez ce que Son messager et "porte parole" nous a dit:
أول ما يحاسب عليه العبد الصلاة، فإن قبلت منه قبل سائر عمله، وإن ردت عليه رد سائر عمله
"La première chose sur laquelle le serviteur sera jugé est la prière. Si elle est agréée de lui, on agréera le reste de ses actes, mais si elle n'est pas agrée de lui, on refusera de lui le reste de ses actes". (Rapporté en trois versions par plusieurs et authentifié par Al-Albani dans Assahiha).

Et même si cela contredis la pensée de nombreuses personnes, il est moins grave de prier et de faire zina ou de boire de l'alcool ou de voler, que de ne pas prier même si la personne (qui ne prie pas) ne fait pas de péchés, car la référence après la reconnaissance de l'existence de Dieu est la prière, c'est elle qui fait la différence entre un musulman et un non musulman. Le prophète salla Allahou alaihi wa sallam a dit que celui qui dit "la ileha illa Allah et meurt sur cette attestation, entre au paradis". Les compagnons ne lui ont pas dit pour autant: "même si la personne ne prie pas?", parce que le messager d'Allah leur avait déjà dit que celui qui ne prie pas est mécréant, donc Abou dhar lui a dit: même si la personne vole et fait du zina?", il lui a dit: "oui, même s'il vole et fait du zina". Abou dhar a répété encore trois fois la même question et le prophète salla Allahou alaihi wa sallam lui répétait à chaque fois la même réponse et à la quatrième fois, il lui a rajouté: "malgrès la volonté de Abou dhar", alors Abou dhar est parti en répétant: "malgrès la volonté de Abou dhar". (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim)

Ici, il ne faut pas comprendre que la personne qui fait cela a une garantie d'entrer directement au paradis mais un jour elle s'y rendra inch'ALLAH. Allah peut passer sur tous ses péchés, comme Il peut lui faire subir, que ce soit dans la vie ou dans l'audelà un certain châtiment. Le hadith nous dit que tout peut être pardonné le jour du jugement dernier, mais pas le délaissement complet de la prière. Regardez ce que dit le Coran par rapport à ceux qui ne prient pas:

كُلُّ نَفسٍ بِما كَسَبَت رَهينَةٌ ﴿٣٨﴾ إِلّا أَصحٰبَ اليَمينِ ﴿٣٩﴾ فى جَنّٰتٍ يَتَساءَلونَ ﴿٤٠﴾ عَنِ المُجرِمينَ ﴿٤١﴾ ما سَلَكَكُم فى سَقَرَ ﴿٤٢﴾ قالوا لَم نَكُ مِنَ المُصَلّينَ ﴿٤٣﴾
74. 38-43. Toute âme est l'otage de ce qu'elle a acquis. (39) Sauf les gens de la droite (les élus): (40) dans des Jardins, ils s'interrogeront (41) au sujet des criminels: (42) "Qu'est-ce qui vous a acheminés à Saqar (une fleuve dans l'enfer)?" (43) Ils diront: "Nous n'étions pas de ceux qui faisaient la Salat,

Le seul acte que les gens de l'enfer seront appelés à faire le jour du jugement sera la prière, mais ils ne pourront pas le faire:

يَومَ يُكشَفُ عَن ساقٍ وَيُدعَونَ إِلَى السُّجودِ فَلا يَستَطيعونَ ﴿٤٢﴾ خٰشِعَةً أَبصٰرُهُم تَرهَقُهُم ذِلَّةٌ ۖ وَقَد كانوا يُدعَونَ إِلَى السُّجودِ وَهُم سٰلِمونَ ﴿٤٣﴾
68.42-43. Le jour où ils affronteront les horreurs [du Jugement] et où ils seront appelés à la Prosternation mais ils ne le pourront pas. (43) Leurs regards seront abaissés, et l'avilissement les couvrira. Or, ils étaient appelés à la Prosternation au temps où ils étaient sains et saufs!

Cela fait vraiment peur, il suffit de connaitre le sort de celui qui retarde sa prière, pour comprendre son importance et imaginer le sort de celui qui ne la fait pas du tout:

فَوَيلٌ لِلمُصَلّينَ ﴿٤﴾ الَّذينَ هُم عَن صَلاتِهِم ساهونَ
107.4-5. Wayloun (un grand châtiment) à ceux qui prient (5) tout en négligeant (et retardant) leur Salat,

La prière et le Coran sont les deux assistants protecteurs du musulman, quelqu'un qui réfléchie ne doit jamais les délaisser.

Qu'Allah nous pardonne, nous oriente vers le bien et nous fasse miséricorde! Amine

islamcs.com

Partager cet article

Repost 0
Published by lislam.ma.vie.over-blog.com - dans Ce qui faut savoir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lislam.ma.vie.over-blog.com
  • Le blog de lislam.ma.vie.over-blog.com
  • : Se blog a été conçu pour apprendre l'islam, la science du coran, et quelques extra supplémentaire qui seront satisfaire les internautes qui s'intéresse à notre religion. Inchaallah
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives